Hub des nouveaux outils d'accélération PME et Territoires

Les actions des clusters pour développer l’’emploi sur leur territoire

///Les actions des clusters pour développer l’’emploi sur leur territoire
2016/03/23|Categories: France Clusters, Non classifié(e)|

Les actions des clusters pour développer l’emploi sur leur territoire

France Clusters et l’APEC ont dressé une cartographie d’initiatives de clusters en faveur de l’emploi en menant une enquête  auprès de 15 clusters.

 

Voir la synthèse >>

 

Lire le rapport complet >>

 

 

Les entretiens menés auprès des 15 clusters interrogés pour cette étude ont ainsi permis de dresser une cartographie des différents dispositifs en faveur de l’emploi mis en place par les clusters. Ces dispositifs peuvent être regroupés en six grands domaines d’actions.

 

1.     Analyser les métiers, anticiper les besoins en compétences

Une grande partie des clusters s’appuient sur les remarques formulées par leurs adhérents pour investiguer le champ de l’emploi. Ces remarques peuvent être recueillies lors d’échanges informels avec les adhérents ou à travers des dispositifs spécifiques : enquêtes, baromètres, études.

Certains clusters mènent des enquêtes régulières sur les évolutions des besoins en recrutement  et leurs éventuelles difficultés à recruter. Ces enquêtes peuvent s’adresser plus largement à l’ensemble de la filière couverte par le cluster, au-delà des seuls adhérents. Certaines enquêtes et études ont aussi pour objectif de mieux connaître les métiers et les compétences présents au sein des entreprises membres du cluster. Certains clusters mènent d’ailleurs des études à dimension prospective visant à comprendre comment les métiers et les compétences vont évoluer dans les années à venir.

 

2.     Accompagner les entreprises du cluster dans leurs politiques de ressources humaines

Les clusters portent une attention particulière à leurs adhérents PME. En effet, si les grands groupes qui adhérent aux clusters disposent de services de ressources humaines qui leur permettent de mener des politiques RH, ce n’est pas le cas des plus petites structures. Les dirigeants sont alors souvent en première ligne et ne disposent pas forcément du temps ou de la compétence pour s’investir sur ces sujets. Les clusters proposent ainsi souvent aux dirigeants de PME de participer à différentes actions afin de leur permettre de monter en compétences sur les questions RH.

L’un des outils courants utilisés par les clusters est l’organisation d’ateliers, de conférences ou de petits-déjeuners sur des problématiques RH. Il s’agit surtout de temps d’informations sur des sujets d’actualité.

Au-delà de temps d’échanges, des clusters mettent en place des outils plus personnalisés et permettant un suivi individuel des adhérents. Il peut par exemple s’agir d’offrir aux PME un accompagnement gratuit sur quelques jours pour réaliser un diagnostic RH et mettre en place un plan d’actions.

 

3.     Aider les entreprises du cluster à recruter

Dans certains clusters, les adhérents font part d’une difficulté importante à recruter sur certains métiers ou à trouver des profils adaptés. C’est dans cette perspective que les clusters s’efforcent de mettre en place des outils pour aider les entreprises à rechercher de manière efficace des candidats et à diversifier leurs canaux de recrutement.

La plupart des clusters interrogés diffusent ainsi des offres d’emploi de leurs entreprises adhérentes. Les clusters interrogés estiment que cette diffusion des offres d’emploi est fortement complémentaire à celle réalisée sur des sites plus généralistes. Cela permet de diffuser les offres d’emploi sur un réseau plus structuré et davantage qualifié.

Dans l’objectif de répondre aux problématiques de recrutement posées par leurs membres, beaucoup de clusters participent en outre à des salons de recrutement généralistes ou spécialisés. Ces salons peuvent permettre de diffuser les offres d’emploi des adhérents mais aussi, plus globalement, de donner de la visibilité aux domaines d’activité du secteur et de contribuer à leur attractivité.

Des clusters peuvent aller encore plus loin dans la démarche en organisant eux-mêmes des salons de recrutement, afin de mettre directement en relation les adhérents du cluster cherchant à recruter et des candidats, tout en proposant aux candidats une aide dans leurs démarches.

 

4.     Développer des outils spécifiques pour mutualiser l’emploi

Les difficultés de recrutement rencontrées par leurs adhérents ne sont pas circonscrites aux questions de tension sur certains métiers ou à des enjeux d’attractivité des entreprises. Dans certains clusters, les entreprises ont des besoins en compétences particuliers mais à temps partiel ou pour du travail saisonnier. Les entreprises, notamment les PME, peuvent aussi rencontrer des besoins en recrutement mais sans les moyens financiers permettant d’y faire face. Certains clusters ont donc monté des dispositifs spécifiques permettant de mutualiser des postes entre les différentes entreprises adhérentes. Pérenniser certaines fonctions supports (dans les fonctions administratives ou commerciales par exemple) constitue un facteur de professionnalisation des entreprises et peut in fine favoriser leur croissance.

Deux dispositifs permettant la mutualisation d’emplois entre adhérents ont été montés par les clusters interrogés : le groupement d’employeur et le prêt de salariés.

Le groupement d’employeurs est une structure constituée sous forme associative ou de société coopérative qui réunit plusieurs entreprises. La mission principale du groupement d’employeurs est de mettre à disposition un ou plusieurs salariés auprès des entreprises adhérentes au groupement en fonction de leurs besoins.

Un cluster interrogé a, de son côté, monté un dispositif spécifique permettant la mise à disposition d’un cadre senior appartenant à un grand groupe auprès d’une PME du pôle, dans le cadre d’une mission précise, pour une durée comprise entre 12 et 18 mois.

 

5.     Contribuer aux dispositifs de formations initiales et continues

Établissements académiques, entreprises et clusters entreprennent depuis plusieurs années de renforcer leurs liens pour créer des formations initiales et continues en adéquation avec la dynamique de l’emploi propre à chacun des territoires. L’objectif de ce rapprochement est de proposer une offre de formation adaptée, aujourd’hui et dans les années à venir, aux secteurs d’activités et aux besoins de compétences des entreprises sur leur territoire.

Ainsi, certains clusters cartographient et labellisent des formations. Le label garantit aux étudiants ou aux salariés une formation de qualité leur apportant des compétences reconnues et dont les entreprises ont besoin.

Au-delà de la labellisation, les clusters peuvent parfois prendre part aux décisions concernant les grandes orientations des formations. Des clusters participent ainsi activement à la création ou à l’adaptation de formations initiales et continues pour qu’elles répondent aux besoins des entreprises. Aux enseignements de bases sont ajoutés des modules spécifiques en lien direct avec le secteur d’activité des entreprises locales.

 

6.     Promouvoir les métiers, susciter des vocations

Les clusters s’investissent dans la promotion de leurs filières par souci de visibilité et en réponse à des problématiques de recrutement à long terme. Il s’agit de faire découvrir certains secteurs et métiers peu connus, et de les rendre plus attractifs.

Un grand nombre des clusters interrogés participent à des salons des métiers ou des filières, dans le but de promouvoir les métiers de leurs adhérents, mais également de mettre en valeur les réalisations de leurs entreprises, notamment dans le domaine de la R&D. D’autres participent à des salons consacrés à l’orientation ou aux portes ouvertes d’universités, afin de valoriser leur filière, la rendre attractive auprès des jeunes pour les amener vers ces disciplines dans leur choix d’orientation. Ces salons sont aussi l’occasion pour certaines entreprises de recevoir des demandes de stage et d’apprentissage.

Plusieurs programmes de découverte spécifiquement adressés à un jeune public ont vu le jour à l’initiative des clusters. Ces actions se déclinent souvent en intervention ou présentation dans les classes de collège ou de lycée. Elles s’organisent parfois autour d’une visite en entreprise ou prennent la forme originale de concours ou de prix.

Vous aimez ? Partagez l’info...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email