Retour sur la réunion « Cluster’s InterRégions » du 7 février !

Quelle « Smart specialisation strategy » construire par les régions,  pour répondre aux attentes de  Bruxelles et pour  favoriser le financements des projets des Pôles/Clusters et de leurs entreprises ?

 Deux invités de marque :

  • Guillaume Basset, Directeur du programme « Territoires d’Industrie » de la nouvelle Agence Nationale de Cohésion des Territoires
  • Alain Tubiana, Expert « Clusters » auprès de la DG GROW 
  • « SMART SPECIALIZATION STRATEGY »

L’ENJEU – Favoriser l’accès des pôles/clusters et de leurs PME aux programmes et instruments financiers européens. Le viatique autant pour la politique de cohésion que pour « Horizon Europe » (100 milliards d’Euro proposés par la Comission Européenne pour 2021 – 2027) : répondre à Bruxelles au plus près des attentes de la Commission Européenne en faisant la meilleure lecture des 7 critères de la S3. (Condition favorisante : « Bonne gouvernance de la stratégie nationale ou régionale de spécialisation intelligente » autour de 7 critères de réalisation »)

Les régions ont procédé à un échange approfondi sur la construction de leurs S3 respectives et sur le rôle des Pôles/Clusters au sein de chaque domaine stratégique prioritaire. Les régions, dans leur majorité,  ont indiqué qu’après leur diagnostic S3, elles allaient affiner les Domaines stratégiques pour marquer de réelles priorités. Elles notent que la relation Horizon – Europe/S3 reste encore à préciser. Par la Commission. Dès lors les régions se doivent de bien préciser ou concentrer leurs investissements en ligne avec :

  • Les priorités Européennes (Green Deal, nouvelle Stratégie industrielle européenne, Horizon Europe, politique de cohésion, domaines spécifiques prioritaires…
  • Leurs ressources, sans oublier les filières en émergences comme l’Hydrogène
  • Les marchés de croissance et les coopérations trans européennes
  • Les marchés – Clés du pacte productif etc…

Les S3 devraient être bouclées en Octobre /novembre 2020

A noter que les länder Allemands, comme le Bade-Wurtemberg ont déjà établi leurs « Smart specialisation  strategy »  en raison, notamment de leurs plus grande autonomie par rapport à l’Etat fédéral.

  • Guillaume Basset, Directeur du programme « Territoires d’Industrie » de la nouvelle Agence Nationale de Cohésion des Territoires.

Guillaume Basset présente la nouvelle Agence Nationale de Cohésion des Territoires et fait le point sur l’avancée de l’opération « Territoires d’Industrie » :

  • 200 Fiches-projets à construire et à mettre en œuvre ;
  • 1,3 milliards d’Euros du P I A
  • 100 projets inspirants de Territoires d’industrie, valorisés pendant la Semaine de l’industrie, du 30 mars au 5 avril.

Il note que les pôles/clusters ont un rôle important à jouer comme opérateurs des territoires d’industrie en valorisant les projets industriels très innovants, à forte croissance de leurs entreprises. Ainsi ils contribueront à enrichir la politique de filières, verticale par nature.

Les Régions comme Normandie ou Nouvelle Aquitaine apportent leur concours aux territoires d’industrie en favorisant les infrastructures avec la Banque des Territoires ou, comme Alain Rousset, en créant un observatoire régional d’avancement des projets T I.

  • Alain Tubiana, Expert « Clusters » auprès de la DG GROW

Alain Tubiana, décrit le groupe « Experts clusters » mis en place par la DG GROW (Cf Ulla Engelmann, chef d’unité « Clusters » reçue au « Cluster’s InterRégions » du 25/6/20). Il indique notamment qu’un rapport de recommandation est en cours d‘établissement pour l’European Cluster Conference de BERLIN des 10 & 11 novembre 2020.

Six sous-groupes thématiques ont été mis en place : Compétences  –  Clusters dans les politiques publiques  –  Internationalisation des clusters hors d’Europe  –  Croissance et clusters de PME  –  Renforcement des chaînes de valeur européennes  –  Clusters et économie circulaire.

Il souligne le rôle éminent des clusters dans la réalisation de la nouvelle stratégie industrielle européenne 2021 – 2027/Green Deal : Transition Bas-Carbonne   –  Transition Numérique des PME  –  Croissance inclusive… et évoque les instruments financiers correspondants, notamment pour les PME et leurs clusters.

Dès à présent, les clusters français, avec leurs partenaires européens apportent une contribution décisive en matière de green économie et sont un puissant accélérateur de la responsabilité sociétale des entreprises.

Voir le dossier de presse de France Clusters sur la RSE

 

Pour toutes précisions contacter : paul.robert@franceclusters.fr –   06 37 01 02 02

Vous aimez ? Partagez l’info...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email